La magie

La magie

Entre réalité et énergie

 

Égypte. Les magiciens égyptiens utilisaient déjà des incantations, des symboles et des objets magiques pour influencer les dieux et les forces spirituelles

 

La magie a été utilisée dans de nombreuses cultures à travers l'histoire. Et même si ses origines semblent incertaines, elle remonterait à des temps très anciens et peut-être même à la préhistoire. En effet, dans les sociétés préhistoriques, la magie était souvent associée à des croyances primaires ainsi qu’à des pratiques rituelles visant à invoquer des esprits ou des dieux. En outre, elle servait probablement à prédire l'avenir et à contrôler les forces naturelles comme la pluie, en vue de garantir des récoltes prolifiques. Si au tout début de son utilisation, la magie a été utilisée dans des buts simples liés à des besoins vitaux, elle a toutefois évolué au cours des siècles pour s’alchimiser et devenir une pratique plus élaborée, mêlant la science à la philosophie, en se mélangeant même parfois à la religion.

La magie a vraisemblablement existé dès les premières phases de l'existence de l'humanité et vraisemblablement dès la préhistoire. À cette époque, les Hommes utilisaient la magie pour tenter de se protéger des phénomènes naturels, tels que les saisons, les tempêtes et les éclipses. En effet, ces évènements qu’ils ne comprenaient pas et qui étaient considérés comme surnaturels, les dépassaient et les effrayaient. L'Homme pratiquait donc la magie pour donner un sens à ces forces naturelles qui, comme les tempêtes, les pluies diluviennes et même des chutes d’astéroïdes, le laissaient devant une incompréhension mêlée de peur. De ce fait, les premiers Hommes invoquaient des forces naturelles ou spirituelles, des dieux, des démons ou encore les esprits des morts. Bien que de notre point de vue moderne, la magie de la préhistoire puisse sembler primitive et dépassée, elle était probablement un élément fondamental de la vie quotidienne des premiers humains.

Elle leur offrait un moyen éthéré pour comprendre et contrôler leur environnement, mais aussi leur permettait de faire face aux défis de la vie quotidienne. La magie a été pratiquée dans les principales civilisations, mais également dans les plus petites tribus aborigènes, cachées dans les lieux les plus reculés du monde. Toutefois, les cultures les plus connues sont l'Égypte, la Grèce et la Rome antique. Les magiciens égyptiens, par exemple, utilisaient déjà des incantations, des symboles et des objets magiques pour influencer les dieux et les forces spirituelles. Ces formules mystérieuses ont été inscrites à l’intérieur des sarcophages, sur des papyrus, mais aussi sur des murs. Un des exemples les plus connus se trouve sur le temple de Philaé, lieu de culte dédié à la déesse Isis ! Les Grecs et les Romains, quant à eux, utilisaient des sorts, des enchantements, des statuettes votives et des talismans pour influencer le monde matériel.

Une personne très connue et encore vénérée aujourd'hui réalisa de nombreuses guérisons et miracles ! Ces prodiges, qui auraient pu être réalisés par un magicien, ont en fait été accomplis par Jésus de Nazareth ! Car si dans les premiers temps du christianisme, l’occultisme était souvent considéré comme contre-nature, il n’en est pas moins que les agissements de Jésus peuvent aisément être considérés comme une forme de magie ésotérique. Pourtant, à cette époque et encore pendant de nombreux siècles, la magie fut associée au paganisme et fut fortement réprimée. D’ailleurs, certains écrits ecclésiastiques condamnaient fermement ces agissements. Néanmoins, il existe de nombreuses pratiques mystérieuses qui furent intégrées dans les protocoles religieux au fil des siècles. Par exemple, les prières dirigées vers un saint spécifique, pourraient être considérées comme des incantations ! Si ces dernières ont été considérées comme légitimes, c’est qu’elles ont été récupérées et transformées, de manière à être en accord avec les enseignements religieux.

Sainte Hildegarde de Bingen, qui, bien qu’étant nonne, guérissait grâce à des capacités énergétiques et soignait par les plantes. Également, ses connaissances en lithothérapie et donc dans les potentialités « invisibles » des minéraux, l’ont amené à utiliser et promouvoir cette approche de soin. Cette femme, pour le moins atypique pour son époque, canalisait même des visions qui furent rassemblées dans des livres parvenus jusqu’à nous. Et tout cela s’est passé au 11e siècle ! Cent ans plus tard, ces agissements auraient pu la mener au bûcher de l’inquisition ! En effet, les religieux du Moyen Âge, ont associé les pratiques de soins énergétiques à la sorcellerie. De ce fait, les accusations concernant la pratique de magie étaient souvent utilisées pour persécuter les cultes païens, mais aussi les naturopathes en herbes du Moyen Âge !

Par ailleurs, de nombreux sites mégalithiques ont été christianisés, reprenant généralement l’emplacement exact où se trouvait la pierre levée. Au cours des siècles suivants, la magie a continué à évoluer et à se développer dans de nombreuses formes différentes. Au 19e siècle, par exemple, la magie a été adoptée par des mouvements spirituels aussi nombreux que diversifiés, mais aussi par des sociétés secrètes. C’est à cette époque que la magie a connu un nouvel essor grâce notamment à la publication de nombreux livres sur le sujet. C'est également la période où l'émergence de nouveaux mouvements spirituels, tels que la Wicca et la magie néo-pagan ont vu le jour. Il existe de nombreuses différences, tant en ce qui concerne les croyances, que dans les pratiques magiques des différentes cultures et traditions du monde. Si certaines formes de magie sont strictement spirituelles ou énergétiques, d'autres, plus pragmatiques, sont axées sur la résolution de problèmes concrets. Cette grande diversité de pratiques implique, entre autres, l’utilisation d’incantations et des rituels complexes, ou encore l'emploi de symboles, de bougies, de plantes, de couleurs ou de pierres semi-précieuses.

Aujourd'hui, la magie est pratiquée dans le monde entier, sous de nombreuses formes différentes. Certaines personnes la considèrent comme une pratique spirituelle et d'autres comme une solution pour contrôler les forces cosmiques. Par ailleurs, certaines personnes utilisent la magie pour guérir, pour se protéger ou pour trouver la paix intérieure. D'autres encore, la considèrent simplement comme une forme de divertissement ou de distraction. Le reiki est une pratique actuellement à la mode, qui partage néanmoins à un grand nombre de points communs avec la magie ! Le reiki est une pratique énergétique et thérapeutique qui a été développée au Japon, par Monsieur Mikao Usui au début du 20e siècle. Le Reiki se concentre sur l'utilisation de l'énergie cosmique et universelle pour aider à guérir le corps, l'esprit et l'âme.

Toutefois, cette technique qui nécessite une formation habituellement réalisée en 3 à 4 phases, donne également accès à des symboles, mais aussi à des pratiques à distances. Tout comme le reiki, la magie utilise de rituels et de symboles pour influencer le monde matériel, énergétique et spirituel. Si le Reiki se concentre sur la canalisation de l'énergie universelle pour se prémunir des maux et améliorer le bien-être, il permet en outre d'influencer l'espace-temps et d'agir sur des moments précis. En fin de compte, le reiki et la magie partagent de nombreuses caractéristiques, telle la croyance en l'énergie cosmique et de son utilisation pour influencer les forces spirituelles. En outre, ces deux approches partagent la manipulation de l’énergie et son orientation grâce au mental.

Si la magie est une pratique ancestrale, qui a toujours été une source de curiosité et même de fascination, elle a malgré tout évolué au fil des siècles pour finalement entrer dans les mœurs et s'adapter aux usages de cette époque moderne et matérialiste. On peut même voir aujourd’hui, des sorcières et sorciers, faire des publications sur des réseaux sociaux, présentant un charme ou encore une pratique ésotérique. Si la magie est malgré tout respectée dans de nombreuses cultures à travers le monde, elle n'a cessé de susciter des avis aussi partagés qu'opposés : soit on adhère, soit on la repousse de ses forces, prétextant que sa nature invisible ne permet simplement pas d'en attester sa réalité. Aujourd’hui, la pratique du reiki ou encore d’autres spécialités énergétiques comme le magnétisme, le shamanisme, composent tous, à mon sens, un pan de la magie. En effet, qu’on la considère comme une pratique spirituelle, un moyen de contrôler les forces cosmiques ou simplement comme une forme de divertissement, il est clair que la magie a une influence importante sur la vie des Hommes du monde entier.

email sharing button

Date de dernière mise à jour : 2023-05-31

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.