De l'Ode à la Vie à l'Au-delà

De l'Ode à la Vie à l'Au-delà

 

Broché : 104 pages ; date de parution le 7 mai 2020

ISBN-13 : 979-8644022571

ASIN : B088B4SKNB

Dimensions du produit : 17 x 0,7 x 24,4 cm

 

Couv ovaa

 

Depuis la nuit des temps, la vie et la mort questionnent et parfois effraient les hommes. Ils sont tous deux présents partout autour de nous : dans la nature et ses forêts, mais aussi dans nos familles et bien sûr en nous-même. Si notre disparition est une évidence, nous essayons constamment de fuir sa réalité en nous enfermant dans une autre dimension. Allant même jusqu’à oublier son existence une bonne partie de notre vie. Mais cette fuite n’engendre-t-elle pas également une perte de nos valeurs humaines, censées faire de nous des passagers traversant paisiblement le fleuve de notre destinée ?

Afin de briser cette omerta, j’ai voulu percer la membrane qui sépare la vie et la mort, en retraçant poétiquement le bref passage d’une âme dans ces deux mondes et au-delà. Parfois tristes, quelques fois enchanteurs et souvent mélancoliques, ces textes sont un appel à la réflexion sur le sens même de nos vies.

 

96780132 611094082825617 1878099081536995328 n    

lien Amazon : https://www.amazon.fr/lOde-%C3%A0-Vie

 

De l’ode à la vie à l’au-delà

Si l’homme, depuis ses origines millénaires,
Croule et s’écroule devant ses kyrielles de débâcles,
S’il échoue, sombre et détruit sa propre terre,
Sans jamais, au grand jamais toiser ce triste spectacle,
C’est qu’il préfère admirer son image et son reflet.

Ce monstre hideux qui s’introduit et arpente nos cieux,
Cette bête qui n'a plus rien de l'animal originel,
Ce titan luciférien ébloui par lui-même et hypnotisé par l'irréel,
Recroquevillé, oppressé et asphyxié par ses manques de mieux,
Par ce fantasme, ce double, cette pauvre caricature qu'il s'impose.

Créant par là même, la peur, l'angoisse de sa disparition,
Donnant la haine du cœur à cette carapace, cette armure,
Installant le spectre de la mort et ne pensant plus qu'à ça,
Remuant le ciel, les enfers, polluant, détruisant jusqu’à plus soif,
Pour devenir les immortels ennemis de leurs vraies natures.

Mais point trop n'en faut et l'énergie brute de la vie,
Insufflera toujours l'équilibre et renaîtra de ses cendres,
Car seule compte cette harmonie à défendre,
De l’ode à la vie à l’au-delà, persistera cette révolution ourdie,
Ni par le bien, ni par le mal, mais par une savante alchimie.

Cédric Hoffner ; De l’ode à la vie à l’au-delà ; page 6

 

 

Date de dernière mise à jour : 2020-08-11

  • 2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.