Créer un site internet

LE 21ème PARADOXE

LE 21ème PARADOXE

 

 

Broché : 116 pages ; date de parution le 24 octobre 2019

ISBN-10 : 1702234703

ISBN-13 : 978-1702234702

Dimensions du produit : 14 x 0,7 x 21,6 cm

 

 

Un paradoxe est un raisonnement qui apparaît logique à première vue, mais qui s’achève par une incohérence, voire une absurdité. Alors, quel plus grand paradoxe pourrait bien exister, si ce n’est celui de l’Homme détruisant le seul environnement lui permettant de survivre? Pourtant, 21 siècles plus tard, nous continuons d’avancer, d’arpenter le sentier de l’individualité. Mais, nous sommes également riches de l’expérience acquise à travers l’histoire de l’humanité. C’est bien la société de consommation et l’individualité poussée à l’extrême, qui détruisent notre planète. Après son premier ouvrage : « L’éveil à la présence quantique », l'auteur à voulu, aujourd’hui, mettre en parallèle l’éveil et le sauvetage de notre Terre. Car si nous voyons actuellement les résultats qu’a pu engendrer l’Homme individualiste ; alors, il est temps de voir ce que l’Homme spirituel peut faire. Car, c’est la première fois de l’histoire de l’humanité, que l’éveil est intrinsèquement lié à la survie de l’espèce humaine.

 

Couv 21 p a

lien Amazon : https://www.amazon.fr/dp/

 

Ci-dessous, vous trouverez un extrait de celui-ci ; Bonne lecture.

 

"Mon premier ouvrage, « l'éveil à la présence quantique », avait pour but de débusquer l’Ego et son florilège de pièges identitaires et grâce à diverses techniques de purifications, de stabiliser notre présence quantique afin de l’établir à sa place.

Cependant, il reste une question qui, selon moi est primordiale et à laquelle ce livre va essayer de répondre :

 

« Quel est le but de l’Homme sur terre et quelle est sa place véritable ? »

 

En effet à quoi pourrait bien servir un travail sur soi , une amélioration spirituelle, si elle n’avait aucun but, aucune direction tracée, ni finalité, autre que de vivre dans un « paradis » inatteignable dans cette réalité ? Car si la recherche de l’éveil parfait peut paraître sans fin, il m’apparaît évident que la connaissance du but à atteindre nous permettrait d’accélérer réellement le processus de guérison et d’éviter de tomber dans les nombreux pièges d’un chemin non balisé. Et comme le disent les sages : connaître les grandes lignes, connaître le but est préférable à se perdre dans les détails.

Vous êtes vous déjà demandé qui avait appris à votre cœur à battre ? Comment vos poumons se sont mis à se gonfler et à se vider sans jamais s’arrêter ? Tout le fonctionnement de notre corps dépend d’une connaissance encodée dans nos cellules elles même. Nos cellules savent comment fonctionner et cela sans jamais avoir reçu aucune leçon ! Sans jamais (dans un fonctionnement de pleine santé) défaillir, et ce jusqu’à notre mort physique.

 

Élargissons maintenant notre champ de vision ; Cette affirmation fonctionne également pour tous les autres règnes de la nature et pour tous les êtres vivants qui la composent. Les abeilles butinent et ensemencent les fleurs, arbres de nos prairies. L’herbe des prés nourrie les animaux et nous même ramassons encore certaines herbes pour nous nourrir. Nous cueillons également les fruits des arbres, qui nous apportent une source inépuisable de nourriture. Chaque animal, insecte, minéral, végétal, mais aussi, nous les hommes avons reçu une connaissance instinctive de fonctionnement naturel. Pour la plupart, ils la respectent…

 

Couv 21 p b

 

Maintenant concevez ces cellules dans votre corps, percevez les comme des sphères, et posez vous cette question : Savent elles à quoi ressemble l’ensemble qu’elles composent ; Peuvent elles voir l’image de votre corps ? Non ! Elles continuent à fonctionner comme elles doivent le faire, naturellement et ce, pour faire perdurer notre santé générale. Elles ne décident pas de faire leur valises et de partir en voyage, tout comme elles ne décident pas de leurs caractéristiques.

Reprenons maintenant cette démonstration et prenons un peu de hauteur ; Mettez vous au niveau de l’atmosphère : De cette altitude nous pouvons, nous les hommes voir à quoi ressemble cette terre qui nous accueille. Mais cela n’est possible que depuis très peu de temps, depuis que l’homme à construit la technologie qui lui a permis d’aller dans l’espace et cela n’a pas plus de 50 ans ! Avant nous n’avions pas de réelle image de notre planète bleue. Elle aussi d’ailleurs décrit une orbite autour de la lune et de sa rotation se forment les saisons, les marées...Pourtant là encore , il semble bien que ce mouvement soit naturel et instinctif.

Comment pouvons définir quelque chose de vivant ? Quelle est le point commun à toutes les entités vivantes ?

Le mouvement ininterrompu est le point commun à tous ! La vie n’est possible que si notre cœur bat, que si la sève des arbre irrigue continuellement leurs veines, que si la pluie tombe et que les graines germent et sortent de terre etc.

Tout ce qui est sur terre est en mouvement sauf ce qui meurt.

Encore une fois prenons encore un peu plus de hauteur et concevons l’unité quantique dans son ensemble : Les planètes de notre systèmes solaires, les autres galaxies et les milliers d’autres mondes, tous en mouvement, tous avec des caractéristiques différentes ; L’un gazeux, l’autre de glace….

Maintenant comparons ces planètes à nos cellules ; ces dernières ne pourraient pas appréhender la forme extérieure de l’entité qui la contiennent. De même, cette intelligence instinctive, cette connaissance encodée dans nos cellules et dans tous le reste de l’unité quantique, à mon sens est issue, tout comme la présence quantique du rayonnement énergétique de l’unité quantique.

A ce niveau on comprend mieux comment l’univers arrive à maintenir cet équilibre, malgré sa taille ; Cet ensemble gigantesque est en vie, toute l’unité quantique est en quelque sorte et par extension une entité vivante, comme nous. Le mouvement et la vie de l’unité quantique émet donc une onde de forme qui afflue dans chaque partie qui la compose et lui insuffle l’encodage nécessaire à un fonctionnement optimal de l ‘ensemble.

Maintenant que se passerait’il si les cellules de l’un de nos organes se mettaient à défaillir ? La dégénération de l’organe, sa mort et tout l’ensemble, le corps entier serai peut être en danger. Mais reprenons cette même expansion et réfléchissons à notre action sur terre...Formons nous une bonne cellule terre au sein du corps qu’est l’unité quantique ?

Concevoir l’ensemble comme vivant est la clé qui nous responsabilisera vis à vis de nos actions futiles et égoïstes, mais également cette connaissance mettra fin à la question que l’homme se pose depuis la nuit des temps (dès lors qu’il n’est pas dans la saisie matérielle) : Qui suis je et quelle est ma place, pourquoi suis je né, quel est mon but ?"

 

Copyright Cédric Hoffner

Be 1362340 960 720

 

Date de dernière mise à jour : 2020-09-07

  • 10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.
×